X

GANZO, Fernando
Black light, pour une histoire du cinéma noir

Nous devons rappeler qu’historiquement, le champ des études cinématographiques s’est construit autour de l’homme hétérosexuel blanc. C’est le fondement de l’industrie comme des études cinématographiques. Cela signifie que l’étude du cinéma noir, quelle que soit la définition que l’on donne à ce terme de « cinéma noir », a souvent été considérée, en tant que pratique et que produit, comme complémentaire ou dérivée plutôt que comme un tout (pensons à la tristement célèbre « semaine des races » dans tout cours d’introduction au cinéma et aux médias). Nous devons apprendre, tenir pour acquis et enseigner que l’être-noir est au cœur de l’histoire du cinéma depuis la naissance de ce médium, et pas seulement depuis Naissance d’une nation (D. W. Griffith, 1915). Nous devons enseigner et Oscar Micheaux, et la Lincoln Motion Picture Company, et les grandes histoires des premiers films méconnus du cinéma noir que des spécialistes comme Jacqueline Stewart, Pearl Bowser, Allyson Nadia Field et d’autres ont tenté de mettre en lumière.

[note de l'éditeur]

Published by Capricci, 2020
Film & Video

Price: 25€

GANZO, Fernando - Black light, pour une histoire du cinéma noir